Tu ne croiras pas ce qui m’est arrivé.

Je te jure, je n’ai rien fait. J’étais assis tranquille chez-nous, puis… paff !!!

Je te dis, quand j’ai appris ça… « les deux bras m’ont tombé !!! »

Tire-toi une bûche. Je te raconte…

Imagine-toi donc que Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ) a décidé que tous les articles que je publie sur mon site web seront archivés à des fins historiques. Ils feront partie intégrante du patrimoine québécois. Ils ne m’ont même pas demandé si ça me tentait. Mais bon, veux, veux pas, « à force de taper sur un clou, on finit par l’enfoncer. »

Cette nouvelle collection de la BANQ regroupe des sites qui ont « une valeur par la richesse de leur contenu et qui sont représentatifs de la société québécoise à un moment de son histoire. Pour faire partie de la collection, un site doit répondre à des critères sur la qualité de la langue et doit se démarquer par la valeur permanente et historique de son contenu ». C’est kèke’chose!!!

De plus, la BANQ évalue comme faible, le risque que mon site disparaisse. Si c’est vrai, ça veut dire que « je peux arrêter de pleurer du Liquid-Paper sur mes Corn-Flakes. »

Mon site a été choisi pour la crédibilité des informations que je propose. Elles ont été reprises par les grands médias, des agences de presse, des médias communautaires, des magazines spécialisés, des collèges et des universités au Canada, en Haïti, au Madagascar, en Indonésie et ailleurs dans la Francophonie. Comme quoi… « un p’tit chez-nous mène vers de grands ailleurs ».

Cette classification vient s’ajouter à Au nom du peuple et du fric et du sain d’esprit et à Ferme les yeux, ouvre la bouche, avale qui sont déjà inscrits au catalogue de la BANQ. Mes deux livres font aussi partie du patrimoine documentaire canadien puisqu’ils font partie du répertoire de Bibliothèque et Archives Canada. « Une fois, c’est un accident, deux fois… c’est une habitude », une maudite bonne habitude à ne pas perdre.

Je remercie la firme Delisoft qui a conçu le www.fredericboisrond.com. Ce site est le résultat de la vision de Pierre-Luc Delisle et du génie de Marie-Cécile Cléroux. Ma plateforme est reconnue pour ses grandes qualités techniques et elle est facile à consulter. C’est le genre de résultats qu’on obtient quand on s’entoure de ces mileniaux qui « niaisent pas avec la puck ».

Rien de cela ne serait arrivé si tu ne faisais pas partie des 12 000 personnes qui sont abonnées à mon BLOGUE ou qui y accèdent via Facebook, LinkedIn, Google+, Twitter ou YouTube.

C’est tout un honneur que tu me fais quand tu choisis mes articles comme source d’informations sur l’état de la démocratie dans le monde. Parce que tu es intéressé-e, curieux-se et exigent-e, « je ne peux pas rester jammé en 2D ». Je ne peux pas me contenter de couvrir les sujets en long et en large. Je dois les travailler en profondeur.

Si ce n’est déjà fait, je t’invite à t’abonner gratuitement et sans conditions à mon BLOGUE en cliquant ICI.

Merci de partager mes travaux avec tes contacts via les réseaux sociaux. Et c’est comme ça que grâce à toi, « mon travail durera plus longtemps que l’accouchement ».

« Il n’est de bon bec que du Québec. »